Rapport de bataille space hulk mission VII

Publié le par prétorien

Rapport de Bataille space hulk : Scénario VII : L’Artefact.

 

 

Cela fait bien six mois que je n’avais pas joué à space hulk. C’est donc avec une joue non dissimulée que lorsque je m’y suis enfin remis.

Mon adversaire du jour est 007, la mission (tirée aux dés) est la mission VII.

Je n’avais jusqu’alors pas joué les scénarios incluant l’archiviste. C’est donc pour moi de nouvelles possibilités qui s’offrent.

Tirant aux dés la répartition des rôles j’hérite des stealers et 007 hérite des marines.

Dans ce scénario, les marines sont au nombre de six, incluant un sergent, l’archiviste, le lance flammes et trois grouillots.

 

007 : Pour moi l’objectif est simple, je dois traverser le décor et revenir avec l’artefact J’espère donc effectuer une avance rapide sans toutefois me laisser déborder sur le retour.

Pour ce faire j’avance dès le premier tour tout droit mais aussi par le bas de la carte ou un autre chemin d’accès est possible.

 

Prétorien : Etant donné que sur ce scénario, il y a de nombreuses lignes droites, il est nécessaire pour moi d’éviter de trop diluer mes forces. Toutefois pour éviter de lui laisser les coudées franches, je vais laisser des « blips » dans des zones ou je ne souhaite pas attaquer.

Au premier tour j’attaque donc avec deux blips par les entrées proches des marines ainsi que deux blips dans les entrées proches de l’objectif.

P1060599

007 : Les échos les plus proches sont en bas, je met donc le sergent en garde et reste statique, que l’empereur guide ma main. L’archiviste et ses trois acolytes avancent vers l’objectif sans rencontrer de résistance.

 

Prétorien : Je révèle trois des stealers proches du commandant : mon plan est de le freiner au maximum. J’avance donc et ouvre la porte vu que le sergent est en garde, il ne peut pas tirer, c’est ballot. Du coup je me contente d’avancer sans l’agresser, il lui faudra alors utiliser des points d’action pour tirer pendant son tour, cela le ralentira.

Près de l’objectif, je cumule alors les blips pour créer une résistance là bas.

P1060602

007 : Le sergent au bas de la carte fait feu et tue un stealer en reculant, les

deux autres se ne pourront pas avancer par là du fait de mon overwatch…

 

Prétorien : En voulant mettre un stealer à l’abri, les tirs du sergent s’enrayent, j’en profite alors pour envoyer un stealer sur lui mais il se fait tuer.

P1060603

Le dernier stealer de la zone essaie de contourner la place pour prendre l’archiviste à revers et lui faire dépenser des points psy.

P1060604

 

P1060605

007 : Je continue mon avancée, le marine equipé de griffes éclair en premier pour se tailler un passage dans les stealers. Les blips près de l’objectif étant nombreux, il est nécessaire de faire le nettoyage, ce que j’effectue à l’aide du pouvoir de l’archiviste. Cependant la répartition des stealers à cheval sur plusieurs zones limite l’effet de mes pouvoirs.

Le stealer isolé au bas de la carte se fait tuer par des tirs.

 

Prétorien : Le marine n’est plus qu’à une porte des objectifs avec le porteur de griffes éclair en tête et en garde. Je n’ai aucun intérêt à l’attaquer donc j’en profite pour m’enfermer dans la salle de l’objectif (il ne peut pas me tirer dessus avec la marine « griffu »). Bien malin celui qui saura me déloger. Ceci dit au bas de la carte, l’un des marines est en train de se frayer un chemin et avec toutes les portes ouvertes, cela risque de devenir difficile de faire parvenir les renforts par cette voie. Si le marine parvient tout de même à prendre l’objectif, il risque de trouver que le chemin du retour sera une partie de plaisir. La bataille décisive approche.

 

 

007 : J’essaie de regrouper mes troupes et de limiter la population de stealers avec les pouvoirs de l’archiviste, mais les points psy commencent à manquer.

P1060607

 

Prétorien : Si mon adversaire parvient à me déborder par le bas de la carte je peux dire adieu à mes prétentions de fin statège (oui bon, ce sont des prétentions hein !). Je dois donc lancer un assaut sur le marine équipé de griffes. Le premier stealer y passe, le second jette ses dés… et égalise, il attaque à nouveau… et égalise... il finit au terme de ce combat épique par le remporter sur le termi, pour finir tué par l’archiviste à son tour.

 

P1060608

 

007 : j’ouvre donc mon tour en tuant le stealer face à moi et avance mon archiviste (il me reste une dixaine de poins psy, ça devrait aller non ?)

 

Prétorien : J’avance mes stealers pour attaquer l’archiviste, lui faire dépenser ses points psy. Deux de mes précieux petits bébés périssent sous les coups de cette brute, mais un troisième finit par terrasser le terrible psyker. Ha Ha Ha, ce soir c’est borchette de marine !

P1060611

 

Mon adversaire, estimant qu’il n’a plus aucune chance décide de jeter l’éponge.

 

BILAN :

Je pense que le marine a commis plusieurs erreurs :

1 : Il n’a jamais utilisé le pouvoir de l’archiviste permettant de bloquer des passages (ce qui m’aurait bien embêté).

2 : Il n’a que très peu utilisé le pouvoir permettant d’avoir des actions supplémentaires. Dans ce scénario la vitesse est pourtant essentielle.

3 : Il a exposé son archiviste prématurément alors qu’il avait des marines normaux à envoyer se sacrifier pour l’empereur.

Je pense que comme bien souvent avec space hulk c’est le facteur moral et le stress qui a poussé le joueur marine à la défaite.

 

Partie jouée dans les locaux des LVDR

Publié dans space hulk

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article